Cocons

Découvrez notre sélection de sellettes cocon, toutes celles présentées ont été testées et approuvées par le team St Hil Air Shop

Si vous avez besoin d’accompagnement et de conseils dans vos recherches, n’hésitez pas à nous contacter.  

Qu’est-ce qu’une sellette de parapente cocon ? 

Une sellette cocon correspond à un harnais classique planchette ou hamac suivi d’un cover leg (également appelé speedbag) qui englobe les jambes du pilote (ce qui améliore l’aérodynamisme). Ce matériel profilé est dédié aux parapentistes qui recherchent la performance, et aux compétiteurs. Elle sert aussi et surtout pour certains pilotes à se protéger du froid.

Pourquoi voler avec une sellette cocon ? 

Pour le confort, voler en speedbag procure un gain en confort thermique important.

Pour la performance, sa forme profilée améliore l’aérodynamisme de l’aéronef. 

Pour l’agrément de pilotage, les cockpits sont optimisés pour positionner au mieux vos instruments de vol,  on retrouve plus de rangements que sur une sellette standard. Parfait pour emporter votre nourriture, des gants, et du matériel comme un appareil photo par exemple.   

Et bien sûr pour le look 😀

Quels sont les différents types de sellettes cocon ? 

Comme pour les sellettes assises, il existe différents types de cocons.

-Il existe des cocons à planchette (ou plateau) avec système de protection mousse bag ou air bag (les plus légères commencent à 3,5 kilos), ce type de cocon est très confortable. En effet la planchette permet d’avoir une position assise, une transmission directe, puis de faire de meilleurs appuis pour le pilotage.  

-Il y a des cocons avec système hamac, les protections sont multiples (airbag, airbag gonflable, mousse bag). Ceux-ci ne permettent pas de position assise mais ont un rapport poids/confort redoutable. Elle s’adresse aux pilotes qui désirent voler en light et ultralight (1,5 à 3 kilos) et qui apprécient la position de vol allongée. 

Pour les adeptes de la position assise, une solution alternative existe : le cocon amovible. Il s’agit de l’EVO LITE de Supair, celle-ci est une vraie sellette assise auquelle on peut rajouter si nécessaire un coverleg

Comment bien choisir sa sellette cocon ? 

Premièrement, demandez-vous quelle sera votre pratique. Si c’est pour du hike and fly, de la compétition, du cross ou tout simplement du vol sur site.

Pour les sportifs passionnés par le marche et vol, il vous faudra du matériel light peu encombrant, nous vous recommandons le cocon Kito de Apco

Pour les avaleurs de kilomètres, il vous faudra un cocon confortable bien équipé (poche radio, poche anti-g) avec un aérocone pour optimiser l’aérodynamisme ou pas. Pour ce type de pratique, nous vous recommandons de privilégier les sellettes à poids modérées, comme la Delight 4 Sport de chez Supair.

Pour les compétiteurs acharnés, il faut du matériel lourd (pour pouvoir voler avec de grandes tailles d’ailes). Ces sellettes haut de gamme sont les plus confortables, et permettent une excellente précision de pilotage. La position de vol est couchée de façon à générer le moins de traînée possible et donc d’améliorer la performance. Le profilage arrière est “racé” avec le foil, on retrouve deux compartiments secours et une poche à ballast. 

Nous vous recommandons la CX Max de chez Sol ainsi que la Nearbirds Vibe.  

Pour ceux qui ont une pratique variée, comme le cross, la rando et même l’acro. Nous vous recommandons la Supair EVO LITE, avec ce harnais vous pouvez ajouter un coverleg pour que ça fasse un cocon. 

Les facteurs primordiaux à prendre en compte pour choisir sa sellette sont votre morphologie : largeur du bassin, volume de votre buste abdominal, hauteur de votre buste puis longueur de vos jambes. Consultez les tableaux de tailles et poids des constructeurs, et essayez sous portique ! 

Quels sont les inconvénients de voler en cocon ? 

Passer à un cocon a des avantages (confort, performance), comme des inconvénients qui seront à accepter et à intégrer dans sa future façon de piloter.

Ses inconvénients sont qu’il faut avoir un bon niveau de pilotage, la gestion des sorties de vol demande plus de précision, notamment pour les cocons hamacs. En conditions fortes, voler en cocon demande plus d’attention et de réactivité, un pilotage plus fin. 

Le gros désavantage est que la forme de ce type de sellette accentue le risque de twist en incident de vol. Dans ces situations, il faut regrouper ses jambes et passer en position assise et enfin se redresser vers les élévateurs afin d’avoir le meilleur pilotage actif. 

Comment régler une sellette cocon ? 

Régler sa sellette de parapente est crucial afin d’optimiser la sécurité, le confort, le pilotage, puis la performance. 

Vous devez obligatoirement vous installer sous un portique afin d’effectuer de bons réglages, il faudra ensuite voler plusieurs fois afin d’affiner ces derniers. 

Dans un premier temps, pour donner un bon angle de vol au cocon, il faut régler la longueur du cocon afin d’avoir de bons appuis du bout des pieds et aux épaules. Puis il faut régler les dorsales pour ajuster l’inclinaison du buste (à savoir que voler trop en arrière influence négativement la stabilité).  

Pour la cambrure du dos, cela passe par le réglage des lombaires car ce dernier permet d’ajuster le placement du bassin dans le châssis. 

Pour un transfert des appuis optimisé, il faut régler la longueur d’épaule. 

N’oubliez pas d’ajuster vos réglages avec la sangle ventrale pour gérer la stabilité.

Sans ces ajustements, vous ne pourrez pas être performants en l’air ! Alors, prenez votre temps !

+33 (0)7 86 01 20 61

🚚 Livraison offerte à partir de 190€ 🚚

Pin It on Pinterest